• Les fées lavandières

    Les fées lavandières

    Mieux vaut éviter de croiser le chemin de ces fées qui sont loin d’être amicales. Elles lavent du linge près de lavoirs abandonnés, d’étangs ou de mares et ce uniquement lorsque la nuit est tombée. Pendant la journée, elles se réfugient dans de profondes cavernes. Seules les âmes pures n’ont rien à craindre d’elles.
    Quant aux autres, elles les attirent jusqu’à elles et les obligent à tordre le linge qu’elles ont lavé.


    Pour avoir une petite chance de rester en vie, il convient au malheureux qui s’est laissé envoûté de toujours tordre le linge dans le sens opposé à celui de la fée lavandière.


    Une seule exception à cette règle et il sera ligoté puis broyé par le linge et finira noyé dans les eaux profondes. Cela nécessite donc une attention de tous les instants et beaucoup de courage car il faut tenir le coup jusqu’à ce que le soleil se lève.


    De taille humaine, les fées lavandières sont le plus souvent vêtues de haillons délavés.

    Ce genre de fées existe dans de nombreuses régions et chacune possède des caractéristiques propres. Par exemple, les Mitounes, fées lavandières du département de l’Aude étaient parfois dotées de deux têtes.

    Elles volaient le linge des habitants de la région et enlevaient les enfants pour les égorger. Cependant, toutes les fées lavandières ne sont pas forcément aussi dangereuses, certaines préférant de loin s’enfuir à l’approche des humains qu’elles détestent.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :