• Les Farfadets

    Les Farfadets

     

    Les Farfadets Membres éminent du Petit Peuple, le Farfadet est parfois appelé follet, car il apparaît de temps en temps sous forme de feu follet.

    D’un aspect physique plutôt mince mais robuste, ce sont des créatures malicieuses comme en témoignent leur regard pétillant d’espièglerie et leur bouche facétieuse. Au centre de leur visage au teint brunâtre et écrasé, reposent deux minuscules narines. De leur petite tête dépassent des oreilles pointues et un menton en galoche. Petit et velu, le farfadet ressemble à un vieillard ridé et ratatiné.

    Vêtu de vieux haillons de couleur sombre, il se promène cependant volontiers nu quand il n’est pas visible des humains. Un chapeau haut de forme agrémente souvent sa tenue rupestre.

    On n’est pas loin non plus du mot fada qui signifie «un peu fou» et qui caractérise bien le comportement des farfadets. Un comportement qui permet de les reconnaître et qui s’avère le plus souvent difficile à suivre dans une logique quelconque. Tantôt ils se révèleront d’ignobles gredins en pénétrant de nuit dans les fermes isolées, renversant pots et chaudrons, faisant tourner le lait ou encore enduisant les marches d’escalier de beurre frais.

    Tantôt ces esprits follets se transformeront en aide précieuse pour les gens de ferme. Ils rangeront la vaisselle, prendront soin des animaux ou encore faucheront les champs. Mais prenez garde à ne les récompenser que d’un bol de crème assorti d’un gâteau de miel car leur en offrir de trop les offenserait et les forcerait à quitter de suite votre maison !

     Ils logent quelque part dans le lieu qu'ils protègent, tantôt dans une grange abandonnée, dans un placard inutilisé, ou à l'intérieur des murs. Vous entendez des bruits étouffés la nuit? C'est peut-être un signe qu'un Farfadet hante votre maison.

    Braves et courageux, ces génies domestiques élisent une maison et y deviennent des fidèles et loyaux servants, car s’ils sont vêtus d’habits troués et douteux, ils adorent étrangement la propreté et s’évertuent à la maintenir dans les maisons en se vouant entièrement aux tâches ménagères. A la nuit venue, ils en garantiront alors le bon fonctionnement avec un sens des responsabilités aigu, tantôt en veillant sur les animaux, tantôt en faisant les moissons ou en assurant l’approvisionnement en vivres de la maisonnée. Se rendant indispensables, ils mettent un point d’honneur à terminer les tâches laissées inachevées par les domestiques de la maison. Ils seraient également doués pour réparer des outils ou des objets cassés.

    L’unique récompense attendue par le Farfadet pour tous ces services, se tient dans l’offrande des restes de nourriture et de temps en temps, pour son plus grand plaisir, dans un bol de crème, agrémenté d’un gâteau au miel.  Tenter de lui offrir autre chose que sa ration de crème serait une offense et un motif suffisant pour qu’il parte rendre ses services vers d’autres maisonnées. S’il est vexé, il peut se changer en véritable chenapan. Les ancêtres racontent qu’un farfadet, blessé par des critiques sur sa manière de faucher les blés, jeta toute la récolte au bas d’une falaise.

    Seuls êtres du petit peuple à être doués de paroles, ce sont des créatures intelligentes. Leur connaissance et leur compréhension du langage leur procure, par exemple, la faculté d’imiter des sons et des voix. Ils montrent aussi un talent exceptionnel pour le Yuka, un instrument de musique ressemblant en plusieurs points à la flûte de pan.

    Outre son courage légendaire qui lui donne une force inestimable, le farfadet trouve une puissance dans sa discrétion de déplacements et dans ses approches furtives. Il serait connu pour avancer aussi délicatement et aussi légèrement qu’un oiseau qui sautille et pour passer aussi inaperçu qu’une herbe folle dans les fougères. Si, en dépit de ses aptitudes hors du commun, il venait à être démasqué, le farfadet possède une carte supplémentaire dans son jeu qui réside en son pouvoir de disparaître instantanément. Enfin, il dispose du pouvoir de fabriquer un matériau semblable à de l’or. Mais attention, ce pouvoir est limité dans le temps, les reproductions de pièces d’or disparaissant au bout de quelques heures.

    Les farfadets mènent une vie saine et sans excès, se nourrissant de fruits et légumes, de poissons fumés, de flocons d’avoine et de lait.

    Les Fadets

    Petites créatures sauvages vivant sur les collines rocailleuses,les Fadets habitent dans des grottes ou sous des amas rocheux.Ces cousins des farfadets se plaisent à dérober les nouveaux nés dans les berceaux des humains.

    Autrefois beaucoup plus nombreux,ils cohabitaient volontiers avec les hommes,leur rendant même fréquemment de menus services.

    Aujourd'hui ils ne sont plus guère actifs et se terrent dans leurs grottes où ils sont particulièrement difficiles à observer.C'est ainsi qu'on trouve l'impressionnante grotte des Fadets à Verruyes [ Deux-Sévres].

     Lentrée de la grotte des Fadets avec ses deux orifices .


  • Commentaires

    1
    christian
    Jeudi 6 Juillet à 04:44

    3333333333333333333

     

     

    2
    christian
    Jeudi 6 Juillet à 04:51

    Super ce site, je viens de lire pour la énième fois "Chronique des apparitions 

    extra-terrestres" de Jacques Vallée et on retrouve ici ce climat de mystère contenu dans ce livre traitant sérieusement du sujet.  .

    Cordialement;

    C. Hilbé.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :