• Les bases de la MAGIE

    Origine de la magie blanche


    Parlons d’abord de l’origine de la magie qui n’est faite que de suppositions. Il est possible que la découverte du feu, il y a 750 000 ans, ou l’homme préhistorique qui chassait, il y a 125 000 ans, soient les débuts de la magie avec des rituels comme les chants et danses autour du feu ou les dessins de bêtes dans les cavernes pour accroître les prises à la chasse. Dès 600 av. J.-C. il existait en Grèce des documents magiques tels que des papyrus, des tablettes d’envoûtements,… A partir de 450 av. J.-C. la magie devient une préoccupation pour les politiques qui l’interdisent comme en 341 l’empereur romain Constant Ier qui condamne les soriers à mort.

                                                    

    Ce n’est qu’à partir de 1450, à la fin du Moyen Age, que l’on distingue des différences entre la noire et la blanche jugée plus respectable et profitable à l’homme. C’est alors que la magie devient par définition l’ésotérisme. Au XIXème, les théosophistes, inspirés de l’hindouisme et du bouddhisme utilisent une doctrine ésotérique orientaliste et les néo-occultismes, qui considèrent la magie comme une science occulte, s’opposent. En 1939, Gerald Gardner créé la «Wicca » qu’il définit comme l’art des sages, elle devient une réelle tradition de sorciers.

                                                         

     A partir de 1970, une orientation spirituelle est prise, c’est le New Age. Cette visualisation de la spiritualité où chacun peut améliorer son existence grâce à la magie est une démarche individualiste et éclectique du mysticisme. Tout le monde peut donc s’accrocher à cette ambiance magique pour améliorer son destin. C’est ce que propose la magie blanche dans ces différents rituels qui sont en relation directe avec les besoins et les nécessités de chacun dans la vie.

                                                        

    La magie est l'art de manipuler les énergies e la nature par la force de l'esprit afin de provoquer des effets surnaturels.

    En théorie, tout être humain -voire même tout être vivant - peut utiliser la magie; tout ce qu'il faut c'est avoir de l'esprit.En pratique, cependant tout le monde n'a pas la même affinité pour la magie et une compatibilité innée avec certaines énergies de la nature.

                                                          

    Règles de la Magie Blanche

    Des règles existent pour pouvoir respecter la bienfaisance de la magie blanche et ne pas franchir la limite vers la magie noire. Je pense que ces règles sortent du bon sens de chacun mais sont essentielles à la bonne utilisation de cette magie. Se servir de la sensibilité et des émotions des autres est interdit dans le cas où cela les influence dans un but négatif ou de vengeance.

                                                       

    L’échange des notions de magie ou des résultats avec les personnes est un principe important qui implique la présence de la personne au moment de l’acte magique. Ces règles sont au nombre de quatre et je les expliquerai pas ordre d’importance. La première règle est appelée « le don de naissance » : ce don correspond au magnétisme naturel que possède une personne. En le travaillant non pas sur un individu mais sur des objets, le magnétisme doit agir sans le besoin de toucher ou d’être proche de la personne.

     Je dois signaler que pour que la magie opère le magnétisme ne suffit pas, sa modification en énergie par un esprit puissant est nécessaire. C’est la base de la magie et donc cette règle n’est pas seulement un conseil mais une obligation pour un sorcier (personne exerçant la magie) de posséder ce don. Une personne qui ne le possède pas, ne pourra pas apprendre à faire de la magie blanche. Tout passe par cette transformation du magnétisme en énergie qui doit atteindre la personne concernée par le rituel.

                                                   

    La seconde est « le détachement émotif ». Ce qui demande également un esprit ferme. Cette règle est difficile du fait de l’objectivité demandée au sorcier. Par conséquent, il doit tout mettre en œuvre pour être le plus possible insensible et éloigné de la demande de la personne à envoûter. Pour accroître sa force mentale, il doit détendre et rendre disponible sont esprit, à un rythme régulier dans la journée. C’est ce que j’appelle la méditation. Elle est caractérisée par le fait que le sorcier va canaliser et centraliser son attention et donc son esprit sur un objet ou sujet en particulier.

    Dans le cas d’un sorcier, sa concentration doit s’effectuer sur le rituel à exercer. La troisième n’est pas forcément plaisante car il s’agit du « sacrifice » du sorcier. Il est en rapport direct avec son entourage que ce soit sa famille ou ses amis. En effet, selon la demande, la préparation peut être longue et pénible. Par exemple, il peut être nécessaire de jeûner plusieurs jours, de s’isoler ou de se placer dans un environnement le plus naturel et détendu possible. Tout ceci étant essentiel au bon déroulement du futur rituel. Etre sorcier est donc parfois un rôle qui nécessite d’être extrêmement dévoué et disponible (plusieurs jours sans interruption) pour effectuer d’utiles rituels de magie blanche. Aussi, le praticien doit trouver tous les ingrédients et objets nécessaires lors de l’envoûtement.

    Cela n’est pas toujours une chose facile. Par exemple, lorsqu’il faut trouver un calice en bois, un trèfle à 4 feuilles, un parchemin végétal ou la griffe du diable, cela peut s’avérer compliqué voir même impossible. De plus, il faut savoir que le sorcier ne peut pratiquer qu’un seul rituel à la fois. S’il réalise plusieurs rituels en même temps, il n’y aura aucun résultat car tout ne sera qu’approximatif et confus. Le sorcier et la personne envoûtée doivent impérativement croire en ce qu’ils font pour créer une énergie favorable à la magie. En effet, même si les ingrédients, les horaires, les rites sont respectés, si la croyance aux effets de la magie n’est pas présente, le rituel serait inefficace.

                                                   

    Car c’est cette espérance qui fait que le magnétisme se modifiera en énergie pour que l’envoûtement fonctionne. La quatrième et dernière règle est en relation avec « le lieu ». Placide est le mot pour définir la nature du lieu pour exercer la magie blanche. En effet, il est possible d’en faire dans n’importe quel lieu, nature, bois ou appartement tant que celui-ci est parfaitement silencieux et paisible. L’ambiance doit être à la détente et la concentration, de ce fait je précise qu’un aménagement spécifique d’une pièce doit être fait, il s’agit du concept de purification du lieu.

    Ce doit être un « lieu sacré » même s’il n’est que temporairement installé. Je tiens à ajouter une précision, si un rituel fonctionne en accord avec vos souhaits, il est important de remercier ceux qui ont été invoqués lors du rituel. Cela peut se faire grâce à la combinaison d’une bougie et d’une pensée pour vos protecteurs, c'est-à-dire ceux qui ont agi pour que le cours de votre vie s’améliore.                                            

                                                        


    Risque de la Magie Blanche

    La magie blanche est-elle une pratique risquée ? Il est vrai que si cette méthode est exercée par une personne qualifiée et expérimentée elle ne présente pas de risque majeur. Néanmoins, la concentration et l’énergie employée par celui qui procède à un rituel est primordiale pour que la magie opère et soit efficace. On peut tout de même se poser la question de savoir si un envoûtement ou un rituel qui ne fonctionne pas bien peuvent présenter des complications. Par conséquent vont suivre quelques réponses aux questions que vous vous posez peut-être.

                                                

    L’altruisme et la protection sont des idées qui caractérisent la magie blanche. Elle est employée sans danger avec des procédés positifs pour que la destinée ou le comportement soient modifiés. Ainsi on peut faire soi-même de la magie blanche sans risque, l’absence de résultats n’est évidemment pas un risque que ce soit physique ou mental. C’est pourquoi, pour ne pas être déçu par un acte magique, il est bon de se renseigner sur ces pratiques, d’être certain que le sorcier est une personne sérieuse qui a fait ces preuves. Mais avant tout d’avoir tout tenté de normal (hors magie) avant. C'est-à-dire de s’être informé sur les autres moyens de pouvoir atteindre ce qui est désiré par nous même. Rien n’est plus gratifiant et réconfortant que de savoir que l’on peut obtenir ce que l’on veut juste par nous même avec de la volonté et quelques efforts. Si tout a été tenté pour atteindre le but fixé sans succès, alors il existe quelques ficelles pour se protéger des charlatans entre autres.

                                                   

    Je pense qu’il est de mon devoir de vous avertir sur certains points auxquels on ne pense pas forcément. Pourtant, pour se rassurer et vérifier qu’il ne s’agit pas d’un leurre, certaines astuces sont simples et rapides. Du fait de l’évolution technologique de ces dernières années, internet et la publicité en ligne sont des nouvelles sources de demandes de rituels de magie blanche. Je préfère vous mettre en garde et vous apporter quelques instructions si vous tenez à réaliser une demande sur un site internet. S’assurer que le sorcier du site est performant semble logique. Pourtant, de nombreuses personnes sont dupées pour avoir négligé cette étape du processus.

    Tout d’abord, lorsqu’une publicité apparaît, vous proposant un service de magie, méfiez-vous, il s’agit la plupart du temps d’un encart éphémère qui disparaîtra après votre règlement. Je pense que les forums, les recommandations ou la preuve de travaux restent les moyens les plus efficaces de se couvrir face à une augmentation de personnes mal intentionnées sur internet. Pour mettre toutes les chances de notre côté pour qu’un rituel fonctionne, il faut être patient. En effet, la règle d’un rituel à la fois est importante.

                                                    

    Je vous conseille un intervalle de 30 jours entre chacun pour un fonctionnement optimal de chaque demande. Elle correspond au temps d’envoûtement d’une personne. Aussi, durant ce laps de temps, il est envisageable de ne ressentir aucun changement. Dans ce cas, il vaut mieux ne pas retenter l’expérience sur le point en question. En revanche, je pense qu’il faut organiser d’autres rituels, après l’observation de signes positifs, cela ne représente aucun risque.

    Je précise que pour une même demande je vous pousserais à effectuer un rituel différent sur 2 ou 3 soirs, car l’action d’un seul rituel n’est souvent pas suffisante. Evidemment, la magie blanche étant bénéfique à chacun, l’obtention de fait opposé à la demande ne peut venir d’un rituel. Pour tout ce qui arrive dans la vie, l’être humain a un automatisme qui est de chercher un motif, une excuse ou un coupable pour expliquer la situation et bien souvent se dédouaner s’il s’agit d’une mauvaise passe. Il s’agira pourtant dans ce cas, uniquement d’un déroulement du destin non désiré du fait d’un mauvais choix ou d’une conséquence d’une action passée et non pas d’une mauvaise méthode de magie.                               

                                                   

     Apprendre la Magie blanche

    Vous vous posez sûrement la question de savoir s’il est faisable d’apprendre à la pratiquer. Et bien, cela est réalisable mais pas sans précision, imagination et disponibilité. En effet, l’apprentissage doit passer par une initiation très rigoureuse et détaillée qui prendra plus ou moins de temps en fonction de l’esprit de chaque individu.

    Cet apprentissage ressemble plus à un rite de passage entre l’apprenti et un maître de la magie. Deux aspects permettent l’apprentissage de la magie blanche dans les meilleures conditions. Tout d’abord, une volonté à toute épreuve. Je m’explique, le but recherché doit être atteint sinon la magie n’est pas utile, c’est pourquoi il faut être très concentré sur ce que l’on souhaite et être sûr et convaincu de le vouloir.

                                                   

    Un parcours initiatique très précis doit alors se mettre en place par la limitation des automatismes. La respiration, les mouvements de tête, des yeux,… sont des automatismes que l’homme acquiert depuis son plus jeune âge. Ce sont ceux-ci que l’on va éliminer, en passant par la maîtrise de chaque mouvement. C’est un exercice compliqué qui nécessite d’être conforté dans un cadre précis : chaque travail sur un automatisme devra s’apparenter à un lieu et à une heure précise de la journée. Pour qu’une sérénité s’installe en toi, au cours de cet exercice, il faudra utiliser un vêtement spécifique et une position agréable. De plus, la personne devra rester centrée sur sa profonde respiration.

    Grâce à ces étapes, vous devez, les yeux fermés, ne voir que du noir pour pouvoir enfin visualiser votre but très clairement. Ainsi, le deuxième aspect est le développement de l’imagination. En effet, cette vision doit être très vivante et réelle. De plus, notre esprit doit être capable de la modifier pour arriver à son objectif final. C’est alors que la personne à envoûter intervient. Elle doit participer véritablement à cette image que vous lui transmettez mentalement.

                                                         

    Au fur et à mesure de l’entraînement, qui ne doit pas dépasser une heure, l’image doit refléter le vrai désir de la personne dans son esprit. Il est plus facile d’atteindre cette pensée lorsque l’individu est fatigué (la nuit) et que l’on a eu l’occasion d’être en contact direct avec lui dans la journée. Cet apprentissage doit également être accompagné d’une alimentation très saine favorable à la relaxation et à la concentration. Le corps et l’esprit doit être en pleine capacité de ces moyens, pour être libéré de toutes les tensions internes et externes qui perturberont votre méditation. Aussi le magicien en magie blanche ne doit vouloir qu’aider et apporter son soutien à ceux qui lui demandent. Cela nécessite donc d’avoir un esprit de partage et de donation de soi important. Car comme je l’ai précisé, le sorcier doit faire des sacrifices pour être reconnu en tant que tel et obtenir des résultats concrets. De plus, il faut savoir que ce n’est pas une profession où gagner sa vie est évident. En effet, le temps consacrer à la méditation, la préparation pour rester performant est très prenant et donc en proportionnalité un magicien ne gagne pas bien sa vie. Et du fait du besoin d’être complètement disponible, il ne peut pas exercer un autre métier, ce qui ne favoriserait pas la concentration, notamment.

     Un sorcier doit également être discret sur son activité pour ne pas être influencé par le discours des gens à ce sujet et du coup avoir des sentiments qui interféreraient dans son travail. Si le sorcier ressent ne serait ce que de la compassion pour la personne qu’il aide, le rituel ne fonctionnera pas, il doit toujours être objectif et ne pas s’impliquer personnellement. Pour approfondir votre apprentissage et cette initiation, il est toujours intéressant de lire des ouvrages consacrés aux différentes sortes de magies. Vous pouvez également, noter toutes les questions qui vous viennent à l’esprit pour demander des renseignements à votre maître ou les rechercher par vous-même dans des livres, sur internet, en prenant garde de ne consulter que des sources fiables. Ceci vous permettra d’avoir une connaissance diversifiée de la magie, et puisque vous voulez apprendre, c’est que cela vous passionne donc autant profiter pour vous instruire un maximum vous n’en serez que plus performant.

                                                       

    Qui peut pratiquer la magie

    La magie se situe dans l'âme de notre être parc que nous sommes tous issu de la même origine, c'est à dire, de l'ESSENCE DIVINE.

    Cette essence est en chacun de nous depuis la nuit des temps. C'est d'elle que nous viennent nos intuitions, nos prémonitions, nos rêves, nos ressentis, nos impressions de déjà vu, déjà dit, déjà fait, déjà entendu.Mais surtout notre fameux sixième sens, très développé chez certains et peu chez d'autres mais cependant bien présent en chacun d'entre nous. Il se manifesteau moment où nous en avons le plus besoin.

    Ne vous est-il jamais arrivé, dans une cieconstance très particulière, d'avoir l'intention de dire ou de faire quelque chose de précis et de dire ou faire tout à fait le contraire au dernier moment alors que vous y aviez réfléchi auparavant, et que ce contraire vous soit bénéfique? Et bien, c'est simplement parce que votre sixième sens, ou instinct, appelez-le comme vous voulez, vous a guidé malgré vous , vous empêchant ainsi de commettre une erreur.

    Sachant cela, vous admettrez que chacun de nous est en mesure de pouvoir pratiquer la magie. Là encore, certains y arriverons rapidement, comme s'il s'agissait d'une seconde nature, parcequ'ils auront un vécu spirituel plus important, véhiculé par leurs incarnations successives.

    Dans tous cas, la patience, une bonne formation et une grande concentration vous permettront de la faire ressurgir puisqu'elle est enfouie dans votre subconcient. Vous la détenez au plus profond de vous, mais au fil de vos incarnations vous l'avez oubliée, et c'est par un travail régulier, sérieux et constant que vous pourrez la faire réaparaître de nouveau. Elle n'attend que votre bon vouloir.

    L'important est qu'au final, qu'elles que soient les difficultés, les embûches, les doutes... que vous puissiez rencontrer, le résultat vous permettre de progresser spirituellement car sans une bonne évolution spirituelle, la pratique de la magie serait dangereuse.

                                          

    Sorciers,médiums,voyants.. 

    Une personne qui voit le passé, le présent ou l'avenir [que ce soit par des visions, des rêves ou un outil comme la boule de cristal ou les cartes ], mais qui communique pas avec les esprits et n'emploie pas d'énergies afin de produire des changements dans le monde, sappeelle un VOYANT ou une VOYANTE.

    Une personne qui n'agit pas sur le monde qui l'entour grâce à ses dons, mais qui est cependant capable de percevoir les forces surnaturelles suffisamment pour communiquer avec des esprits, des anges, des fantômes et d'autres entités immatérielles, s'appelle un ou une MEDUIM. Beaucoup de méduims sont également des VOYANTS.

    Enfin une personne qui emploie activement ls énergies surnaturelles, les utilisant sur elle-même, sur autrui ou sur son environnement afin de produire divers changements [ ce que l'on appelle jeter des sorts], est un sorcier ou une sorcière.La majorité des sorciers sont également, jusqu'à un certain point, des voyants et des mediums. La magie pratiquée par des sorciers est souvent appelée sorcellerie , pour éviter de confondre les sorts et les charmes, ui sont très réels, avec la magie de scène ou prestidigitation, qui n'est qu'illusion.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :