• On entend et on voit partout dans les dessins animés ou les films de Disney de nombreuses fées bienfaisantes faire leur petit bonhomme de chemin autour des humains ou des animaux. Mais, cela ne peut-il seulement se voir dans les films, ou est-ce que ça peut être réel aussi ?

                             

    Si elles étaient appréciées des humains dans les temps les plus anciens, elles finirent cependant par être diabolisées par les chrétiens qui en firent un symbole du Mal. Les fées, nobles dames de l’Autre Monde, possèdent des qualités qui sont portées jusqu’à leur perfection : beauté, intelligence, grâce, dons les plus variés..., ainsi que des pouvoirs surnaturels. Leur vie est beaucoup plus longue que celle des humains mais elles n’auraient pas d’âme immortelle contrairement à ces derniers. Il existe toutes sortes de fées. Elles peuvent être différentes par l’aspect physique : de taille minuscule ou géante, d’apparence humaine ou possédant des caractéristiques étranges...

    Leurs pouvoirs magiques varient également d’une fée à l’autre. Leurs habitudes, leurs petites manies, la région ou le pays dans lequel elles vivent en font des êtres pleins de charme qui ont toujours attisé la curiosité des peuples qu’elles côtoient. Leurs lieux d’habitation varient grandement. Parfois, elles vivent dans un monde parallèle à celui des humains où tout est rêve et mystère et où le temps ne s’écoule pas à la même vitesse que sur Terre. Nombre de contes narrent l’histoire d’hommes emmenés par des fées dans leur monde qui découvrent que des centaines d’années se sont écoulées lorsqu’ils retournent enfin chez eux.

    Mais elles peuvent aussi résider non loin des Hommes, dans des endroits cachés ou, au contraire, à la vue de tous. Cependant, les fées sont secrètes et n’aiment généralement pas être dérangées dans leur retraite. 

    Leurs habitations vont de la sombre caverne au merveilleux château. Il est aussi certains lieux spécifiques qu’elles affectionnent particulièrement comme les sources, les fontaines, les rivières, les menhirs et dolmens et l’on ne compte plus les noms de lieux qui témoignent de leur passage.

    Quant à leur comportement, il ne manque pas non plus d’originalité. Autant certaines fées sont joyeuses, chantant et dansant tout le jour, autant d’autres sont solitaires et timides ou acariâtres. Certaines s’activent avec application à des tâches ménagères, des travaux de couture ou de broderie, voire à la construction de bâtiments les plus divers. 

    Si les fées sont le plus souvent généreuses et bienveillantes envers les humains, elles sont parfois facétieuses. Mais gare à ceux qui les mécontentent ou les offensent car, alors, elles peuvent se montrer fort méchantes et sans aucune pitié.

    De nombreuses histoires racontent l’histoire de fées devenues les épouses d’hommes dont elles sont tombées amoureuses. Ces relations sont le plus souvent assorties d’obligations et de tabous que l’heureux élu ne doit transgresser sous aucune prétexte. Malheureusement, ces contes se terminent tristement car la curiosité mal placée de ces derniers sont à l’origine de la disparition de la bien-aimée féerique, comme dans le cas de Mélusine.

    MélusineMélusine

     

    L'Arbre aux Fées


    1 commentaire
  •                                                   

    Jadis l' univers étais peuplé de fées. Personne n'eut mis en doute leur existence, car à la vérité personne ne l' aurais pu. Les plantes, Les animaux et les fées étaient comme l' essence-même de la vie. Ils étaient dans l'ordre des choses, une partie du grand tout et tout avait une âme.
      Il y eut un temps ou l' homme marchait volntiers à quatres pattes ou suçait son pouce en s' endormant. De par sa petite taille, il voyait ceux qui, petits comme lui, encantaient ses reves et ses nuits,ceux qui faisaient ses songes, mais ses cauchemars auissi. Mais un jour, à force de se tendre pour toucher le soleil, l' homme devient de plus en plus grand, si grand qu' il ne vit plus le peuple des fées, et qu' il finit par l' oublier...Alors, le petit peuple disparut...

    Source aux fées
     
      On peut expliquer l' existance des fée et d' un monde d' esprits "féeriques" liés à la terre par des croyances animistes. Les premiers peuples accordaient une personalitté aux choses et aux phénomènes qu' ils ne pouvaient l' expliquer. Ils respectaient et vénéraient les agents physiques d' une nature qui pouvaient tout leur apporter,mais aussi tout leur prendre.

    C' est ainsi que l' on associa des esprits aux arbres, aux bois, aux pierres,aux montagnes, à l' eau et aux fontaines... Ces éléments qui permettaient la vie et l' essor des technologies étaient considérés comme protecteurs de même que la terre fertile fut liée à des déesses-mères. Ils prirent forme et nom dans l' imaginaire collectif et devinrent "elfes", "fées", "trolls" ou "korrigans" qui bien souvent sont des appellations régionales d' esprit ayant les mêmes pouvoirs.

    Absorbés et adaptés dans les panthéons druidiques puis antiques et nordiques on les redécouvre un temps sous les noms de naïades, nymphes, sylvains, faunes ou satyres voire même de divinités plus importantes comme "fata".Ces entités que l'on reconnaît plus volontiers sous le noms de Parques sont les trois déesses fileuses de la destinée. Leurs représentations antiques sont semblables à celles des déesses mère, trois femmes généreuses et fertiles. Elles ont également leur équivalent nordique et sont repésentées par trois femmes aux trois âge de vie. Ces assimilations successives laissère leurs marques sur le petit peuple.

    C' est ainsi par exemple que le nom "Fata" deviendra "fée". Ces créatures auront de nombreux attributs des Parques. Le chiffre trois par exemple est souvent présent dans les contes: Trois bonne fées se posent sur le berceau pour influencer la destinée du nouveau-né en apportant leurs voeux. Bien entendu ces souhaits peuvent s' avérer néfastes si la fée est mauvaise ou mécontante. Les fileuses auront aussi légué aux fée leurs habileté manuelle, et l' on ne doit pas s' étonner de l' usage que feront les créatures féeriques de fils ou toiles magiques pour leurs enchantements. La belle au bois dormant reste un merveilleux exemple de cette étrange parenté 

     
     
     Il existe très peu d'hommes fées, on les appelle les ''fades'' ou les ''fés''.  Contrairement aux idées reçues, les fées ne possèdent pas de baguette magique, elles exercent leurs pouvoirs par la pensée ou en chantant.
     

    2 commentaires
  • Les Fées exaucent les voeux et les souhaits des hommes. Elles apportent les richesses, la juste rétribution. Elles sont réputées passer toutes les lubies, tous les fantasmes des êtres humains.

                                        

    Les Fées sont aussi à l'écoute des envies ressenties par les femmes enceintes. Elles peuvent transmuter nos peines en plaisirs.

                              

    Les Fées protègent la nature et les animaux. Elles maintiennent l'équilibre biologique des espèces. Elles dirigent le travail des Elémentaux. 


    votre commentaire
  • la Légende de la Roche aux Fées

    Le monument mégalithique d’Essé aurait ainsi été construit par les fées et celui qui le détruira mourra dans l’année. Ce travail de titan, les fées le firent tout naturellement en apportant les pierre d’une carrière distante de conq kilomètres dans leur "devantière" on désigne ainsi le tablier dont on a réuni les coins pour en faire une sorte de sac autour de la ceinture. Un jour, leurs compagnes leur "huchèrent" (crièrent) depuis la Roche qu’elles n’avaient plus besoins de matériau. Alors, les fées secouèrent leur tablier, une pierre se piqua debout et les autres tombèrent éparses aux alentours. Ce fut l’origine des pierres de Rumfort que l’on voit en forêt du Theil (village à quelques kilomêtres d’Essé).

    Mais l’ouvrage des Fées ne s’arrète pas là : elles voulurent laisser une preuve de leur action et sans doute garder quelque distance à l’égard de ces mortels qui contemplent leur oeuvre. C’est ainsi que si l’on compte les pierres plusieurs fois de suite, on ne trouvera jamais le même nombre car les fées déplacent les blocs, en retirent un, en ajoutent un autre à l’insu du visiteur. Mais elle rachètent aussi leur espièglerie en permettant aux amoureux de savoir s’ils sont vraiment faits l’un pour l’autre. Il suffit pour cela que le jeune homme fasse le tour de la Roche par la droite et la jeune fille par la gauche tout en comptant les pierres. Quand ils se retrouvent, il leur faut comparer le résultat : s’ils ont trouvé le même nombre, l’avenir leur sourira, si la différence n’est que de deux, ils peuvent encore espérer, mais si elle plus grande, mieux vaut qu’ils se séparent.

    Depuis longtemps les fées ont malheureusement disparu ; mais le monument est resté. Dans les nuits, quand la bise souffle au-dehors, on entend comme des plaintes dans la Roche-aux-Fées, et l'on dit que ce sont les morts qui reposent là qui appellent les fées protectrices, et que ces plaintes se renouvelleront jusqu'à ce qu'elles soient revenues.


    votre commentaire
  •  adis, le monde était peuplé de fées, d'elfes et de lutins. Esprits de la nature, ils régnaient sur les plantes et les animaux. Constitués des plus purs atomes, ils étaient la vie à l'état brut. Ils ont vu naître l'humain, car ils étaient là bien avant lui. Ils l'ont assisté dans ses premiers pas et, aux plus sages, ont révélé les secrets du monde.

      

     A l'ombre du monde des humains, invisible pour ceux qui ne croient plus aux contes de fées, le petit peuple est toujours là, dans les forêts et les landes, veillant sur la nature.

     

     

    Le Petit PeupleEntrez dans le monde magique de féerie, 
    là où rien n’est impossible.
    Retrouvez les fées mignonnettes ou maléfiques, 
    les elfes aériens et les lutins malins,
    Dans les airs et sur terre, cachés sous les roches, 
    regardez bien, ils sont là. Mais les voyez-vous ?
    Approchez-vous, mais attention, soyez prudents, 
    le petit peuple vous attend..

     

     Le Petit Peuple

    Mais qu'est-ce donc que le Petit Peuple ?

    Si la question vous a déjà effleuré l'esprit sans qu'aucune réponse ne vous vienne, vous avez frappé à la bonne porte !

    Le Petit Peuple regroupe toutes les catégories de lutins, fées et elfes qui vivent autour de nous dans les forêts, les maisons, etc.... L'utilisation de l'adjectif "petit" vient du fait qu'en grande majorité, ces créatures sont largement plus petites qu'un être humain de taille normale. Mais comme on dit, ce n'est pas la taille qui fait la personne...!

     

    Le Petit Peuple

      

    Le Petit Peuple

     

    Le Petit Peuple

    Comment se rend-on au Royaume des Fées ?

    Ma foi, c'est fort simple, écoutez, attendez que la lune jaune  paraisse, au dessus de la mer empourprée et qu'elle trace sur les eaux, un sillage de lumière plus brillant que le diamant, et si nulle force occulte n'est là pour vous éconduire, et si vous connaissez la formule magique capable de jeter un sort, enfourchez la tige d'un charbon, et si le vent est bon, laissez-vous transporter au Royaume des Fées sur le rayon de Lumière.

     

    Le Petit Peuple

      

    Cercle des elfes 

     Contes du Petit Peuple

     

     Contes du Petit Peuple

     

    On dit que l'on peut voir danser les elfes dans les prés, particulièrement les nuits et les matins brumeux. Ils laissent des espèces de cercles à l'emplacement de leur danse, dénommés älvdanser « danses d'elfes » ou älvringar « cercle d'elfes ». Ces cercles ont donné naissance à de nombreuses légendes au Moyen Âge pour tenter de les expliquer : nymphes , dryades, elfes et gnomes en seraient les responsables.  Typiquement, ces cercles sont tracés par une multitude de petits champignons , mais ils peuvent être également tracés par le dessin d'herbes foulées contre le sol.

     

    Le Petit Peuple

      


    votre commentaire
  • Parlons maintenant de ces intriguantes créatures que sont les elfes !

     

    Ce sont des esprits élémentaires, tant de l'air que des forêts, collines et autres coins de verdure. On les assimile aux fées et autres membres du Petit Peuple, le terme "elfe" désigne donc de nombreuses créatures.

    Parmi lesquelles nous pouvons compter deux catégories principales : les elfes clairs et les elfes noirs.

    Les elfes clairs prospèrent parmi les peuples de l'air, on les apparente ainsi aux sylphes et aux anges.

    Les elfes noirs, quant à eux, demeurent dans les profondeurs de la terre, on les associe donc aux nains, gnomes et  démons.

    En gros, les elfes clairs ont choisi le Côté Lumineux de la Force, tandis que les elfes noirs ont choisi le Côté Obscur !

    Il existerait des elfes de taille humaine, qu'on reconnaîtrait cependant à leurs oreilles pointues, leur beauté altière et leur comportement raffiné. 

    Les Elfes

      

    Elfes noirs, drow, elfes maléfiques

    Les Elfes

      

    Les drows Ils sont appelés aussi Elfes Noirs.Les drows Ils sont appelés aussi Elfes Noirs. Ce sont des Elfes déchus qui ont été chassés des différents peuples elfiques après la constatation de leur soif de pouvoir au détriment de la défense du Bien contre le Mal. Ces derniers n'ayant plus d'endroit où vivre se regroupèrent tous ensemble et partirent habiter dans les sombres cavernes qu'ils appelèrent le Monde des Cavernes" ou "Monde des Profondeurs" d'où ils ne sortaient jamais. 

    Cette vie souterraine modifia leur physique : leurs cheveux devinrent d'un blanc sombre, la couleur de leur peau s'assombrit et leurs yeux devinrent d'un rouge sanguinaire. Leur taille diminua pour faire place à une agilité encore plus évoluée. Les Drows se laissèrent même pousser de longs ongles qu'ils blanchissaient. Ces ongles leur permettaient à force de dureté de s'accrocher à toute pierre et roche. Bien qu'ayant conservé leur art de la guerre, les Drows ont cultivé en plus la magie noire.

    Leur société aussi a évolué. En effet, seuls quelques hommes accèdent à de hautes places alors que celles-ci sont principalement réservées aux femelles. Les mâles étant juste bons aux basses besognes et à former une armée prête à fondre sur ses ennemis. Une légende raconte que les Drows poussés par leur soif de puissance, décidèrent de sortir de leurs cavernes à la conquête du monde extérieur. Une guerre fratricide eu lieu entre les peuples elfiques mais ces derniers remportèrent la victoire et repoussèrent les Drows dans leur monde souterrain, bouchant de surcroît tous les accès menant au dehors. 

    Il est raconté également que les Drows décidèrent alors de s'enfoncer dans les profondeurs de la terre et depuis y vivent dans un esprit de revanche éternelle. Ils auraient même renoncé à leur immortalité. 

      

    Haut Elfe

    Les Elfes

      


    Il est difficile de définir réellement les origines des hauts-elfes car elles diffèrent selon les diffèrents univers existants. Pour résumer, nous pouvons dire que leur naissance est étroitement liée aux dieux. Ces derniers les ont créé ou choisi parmi les créature peuplant le monde. Ils sont considérés comme l'une des plus anciennes races et presque immortels. Immortels car leur durée de vie est très longue, elle se compte en milliers d'années et parfois seule une blessure au combat ou la maladie peuvent mettre fin à leur existence.

     

    Aspects physiques : Comme la majorité des elfes, les hauts-elfes sont longilignes, plus petits et plus minces que les humains, imberbes. Ils ont les yeux et la peau très clairs, les traits fins, des pommettes saillantes et des oreilles pointues. Ils sont toujours vêtus de beaux habits reflétant leur statut élevé dans la hiérarchie des elfes.

    Psychologie : Les hauts-elfes se sentent supérieurs aux autres elfes car leur savoir est plus ancien et plus étendu que celui des autres elfes. Ils sont très conservateurs et n'aiment pas le changement. Ils ne s'intéressent pas aux problèmes des autres races, ce qui les rend distants. Ils ne pensent qu'à eux et se referment sur eux-même ce qui leur pose parfois de gros problèmes. Ils ne se rendent compte qu'il est trop tard qu'au dernier moment..

    Habitat : Ils vivent dans de magnifiques cités protégées de toute intrusion par la magie. Le plus souvent, elles se trouvent au coeur de forêts, de montagnes mais toujours à l'air libre. Les conditions climatiques y sont toujours très douces. Leurs constructions sont toujours composées avec des matériaux naturels, en particulier le bois et les plantes.

    Alimentation : Ils se nourrissent de fruits, de légumes, de plantes et boivent de l'eau. Ils détestent la viande et les alcools. Leurs mets sont toujours raffinés et délicieux.

    Dons & Capacités : Les hauts-elfes possèdent les plus grands pouvoirs magiques. Ils peuvent user des différents éléments (eau, feu, air, terre pour les plus communs) mais aussi faire appel aux créatures de la nature. Ils excellent à l'arc, à l'épée et au bâton. Ils se déplacent rapidement, en silence et sur de longues distances.

    Us & Coutumes : Les hauts-elfes croient en plusieurs dieux, chacun díeux représentant un élément important de leur vie et toujours liés à la Nature (Dieux de la Forêt, des Eaux, du Soleil, de la Lune, de la Vie, de la Mort, de la Chasse, etc). Il faut savoir qu'à l'instar de tous les elfes ils considèrent la lune comme de sexe masculin et le soleil de sexe féminin. Dans notre langue, il serait donc plus juste de traduire leurs paroles par "le lune" et "la soleil".

    Société : Les hauts-elfes sont organisés en monarchie dont la particularité est que la reine possède autant de pouvoir que le roi. Elle n'est pas un simple symbole comme chez les humains ou les nains. Le pouvoir est bien sûr héréditaire. Les deux factions dominantes sont : les guerriers et les mages. Parfois, on peut en ajouter une troisième : les prêtres (quand ils ne sont pas assimilés aux magiciens). Les prêtres sont la voix des dieux comme peut l'être le roi. Cela dépend des univers. Les femmes ont autant de droits que les hommes. C'est une société où le sexe níest pas un handicap. Par contre, ils font la distinction entre eux et les autres elfes. Ils ne les considèrent pas comme leurs égaux, bien qu'ils soient issus de la même race, mais comme leurs inférieurs. Autre point important valable pour tous les elfes, ils se reproduisent très peu d'où le petit nombre par rapport aux humains.

    Politique : Ils ont une haine implacable contre toutes les créatures "à peau verte" comme les orcs et les gobelins mais aussi envers les elfes noirs (la race des traîtres). Ils détestent également les nains car ces derniers les ont souvent attaqués pour les richesses qu'ils détenaient en particulier l'or et les métaux précieux. Ils tolèrent les humains du moment que ceux-ci n'empiètent pas sur leur territoire.

    Commerce : Ils commercent avec les elfes et certains humains. La plupart du temps, ils vivent en économie fermée. Ils sont reconnus pour de grands orfèvres (rivaux des nains), la qualité des instruments de musique qu'ils créent, celles de leurs sculptures et peintures, des armes et armures et les grimoires de sorts et les potions magiques. Tout cela coûtent très chers car ces marchandises sont très rares et difficiles à obtenir.

     

    Les Elfes Gris

    Les Elfes

      Les elfes gris sont bien connus pour être des magiciens renommés. La raison : Les elfes gris auraient appris la magie auprès des dragons !On les associe aux Elfes Gris, le peuple elfique le plus apprécié des humains. Le physique athléthique des elfes gris les rends très grands.Ils ont des cheveux argentés ou d’or pâle et leurs yeux varient de l’ambre au violet.Leur peau ont souvent des reflet de cuivre. Tous ces caractéristique leur ont valu le surnom "d’elfes féerique". Ils vivent également plus longtemps que les autres : on dit que certains elfes gris ont mille ans  !

    Leur peau est également extrêment pâle mais de plus tous Elfes gris sont de cheveulure claire. Ils sont de plus costauds et endurants, ce qui fait de ce peuple de parfaits soldats. Ils ne connaissent pas la maladie mais leur corps reste portant vulnérable aux attaques extérieures.Bien que moins portés sur les métaux que les autres Elfes, leurs armes restent néanmoins très présices et meurtrières. Toutefois, ils ont aussi cultivé l'Art de l'Esprit et ce peuple dénombre quelques magiciens de plus haut rang.

    On constate que c'est de ce peuple principalement que des écrits nous sont parvenus. Leurs couleurs de prédilection sont le blanc, le gris et l'argent dont ils ont étoffé leurs vêtements. Bien que de nature assez hautaine quand on ne les connaît pas, ils demeurent les meilleurs amis que l'on pourrait avoir.

    Les Elfeselfe gris femme

    Défenseurs du bien, ils ont participé à bien des guerres avec les hommes et les ont tirés de bien des embarras. Ils restent les pires ennemis des Orc et autres créatures malfaisantes. On constate également que malgré leur manque d'attrait pour les Arts, ils ont pourvus leur ensemble de combat d'une armure très légère qui entrave très peu leurs mouvements. Cette armure claire est d'une résistance inouï comporte quand même quelques lacunes que les créatures malines ont décelées au fil du temps. Elles ne peuvent pas non plus absorber les chocs.

    Les Elfes Gris vivent également dans de grandes cités, celles-ci construites le plus souvent dans les montagnes près de lacs souterrains d'où ils tirent l'eau.

     

    Les Elfes des Bois

    Les Elfes

    Considérés plus primitifs que les autres peuples elfiques, les Elfes Sylvainsont préféré la douceur de la forêt pour vivre en communion avec la nature.Ils vivent en harmonie avec les arbres et autres personnages de la forêt.Ils n'ont pas de Roi légitime mais une prêtresse dans chaque clan. Ils vivent d'une manière très simple et ne sont pas attirés par les arts.

    Cependant ils ont acquis le secret de la magie des éléments. Ils aiment la musique mais ne s'inspirent que de ce qui les entoure, le souffle du vent, les cris d'animaux, etc....

    Bien que vivant en petite communauté aux creux des bois, les Elfes Sylvains restent pour autant solitaires et gare aux imprudents qui souilleraient les forêts car ce sont d'excellents guerriers qui ont privilégié le corps à corps et qui de par leur apparence svelte et leur agilité peuvent vous approcher et vous embrocher avant que vous esquissiez le moindre geste.

    Sans oublier qu'ils adaptent leurs vêtements au gré des saisons : blanc en hiver, brun orangé en automne, vert au printemps et en été . 

    Les Elfes

      Ce peuple reste le moins amical mais vous laissera en paix si vous passez à proximité de leur camp sans esprit belliqueux. Malgré cette solitude, les Sylvains se regroupent une fois l'an pour une fête sylvestre où ils retrouvent les racines de leur vie et redeviennent le temps d'une journée entièrement sauvages et où tous leurs sens sont mis en éveil. En dehors des trois grandes races, on retrouve une sous-race et une multitude de "clans" qui ont préféré vivre autrement.

     

    Comment différencier une elfe d'une fée ?

    Voici comment : Les fées sont semblables à de belles jeunes filles, et n'ont pas toujours d'ailes, alors que les elfes féminines ont des ailes diaphanes, et les oreilles pointues.

     


    1 commentaire
  • Chut...Attention!

     On y découvre des formes étranges...

    Des personnages de contes..

    Aux pays des arbres , habité par des esprits...

    doté de pouvoir magique...

    On dit que le vent dans les branches est le murmure des fées et des elfes !

    fées

    Souvenez vous, lorsque nous étions enfant, nous saviez qu'il y avait des êtres invisibles. Nous leur parliond d'ailleurs! Nous pouvions même les voir gambader dans la foret.

    Mais en grandissant on nous a appris à ne plus croire en ces amis invisibles, et nous nous sommes fermés au monde merveilleux...

    Aujourd'hui, à l'ére de la plus haute technologie, nous sommes à la redécouvertes de ces mondes invisibles, du petit peuple caché, avec lequel nous étions amis du temps de notre enfance. Reinvitons les Elfes et les Fées dans nos vies, elles n'attendent que notre invitation !

     


    1 commentaire
  • Farfadets, korrigans ou leprechauns, lutins, trolls, elfes, gobelins, farfadets, sylphes ou bien fées,  les esprits de la nature sont éternels. Ils étaient  jadis vus et respectés par tous. On les traitaient comme des divinités. Esprits Gardiens, ils veillent sur la croissance des animaux et des plantes, se confondant ainsi avec les égrégores ou âmes-groupes des êtres vivants. Ils sont la part spirituelle de la terre, des forêts, de l'eau et de l'air. Sans leur activité constante et discrète, la vie ne suivrait pas son cours... naturel.

    Aujourd'hui, l'homme a perdu sa relation avec le monde magique, les esprits de la nature font partie des contes de fées : fariboles et superstitions ! Il est vrai qu'au tournant du Moyen-Age, le petit peuple a cessé d'être visible. Alors, au fil du temps, les hommes ont cessé d'y croire. Pourtant, ces dernières années, le niveau vibratoire de la planète a bien augmenté. Les frontières entre les différents plans sont de plus en plus ténues, et le monde éthérique devient plus facile à percevoir.

    Les Elfes

    Globalement les Elfes ressemblent beaucoup aux hommes malgrè quelques différences. Depuis leur apparition,les Elfes sont représentés avec des oreilles pointues, ce qui permet de les distinguer des humains sans ambiguité.

    Ils sont gracieux et souples, mais peuvent sembler fragiles, leur peau est plutot pâle, leur cheveux sont noirs, gris ou blond, leur oreilles hautes et pointues et leurs yeux le plus souven verts. Ils sont imberbes et glabres.
    Ils preferent le habits simples et confortables, affichant une préference pour les tons pastel tirant sur le bleu ou le vert.

    Les Elfes sont généralement plus intelligents que les humains, ou du moins dotés d'une plus grande sagesse, en partie grâce à leur longévité exceptionnelle. Ils possèdent un savoir ancéstral, notamment dans le domaine des arbres, des plantes....Ils vivent en effet très proches de la nature !

    Ils aiment egalement les bijoux elegants et aeriens, leur grâce et presque surnaturelle, et leurs traits sont d'une finesse remarquable, d'une beauté envoûtante.

    Enfin leur réputation d'excellents archers est légendaire.Ce sont de redoutables chasseurs !

    Lutin :

    petit homme malicieux qui aime jouer des tours aux autres. Il ne mesure que cinq centimètre de haut et porte un grand bonnet pointu de couleur vive.

    Certains lutins portent la barbe mais la plus part la taille de peur de se prendreles pieds dedans. Ils sont d'une grande habileté avec toutes sorte d'outil maisn'aime pas travailler trop longtemps.

    Farfadet :

     Petit homme haut de cinq à sept centimètres, à la peau grise ou brune, il ne prête pas grande attention aux habits qu'il porte et par conséquent est souvent sale. Il aime rendre service et se débrouille assez bien avec les outils de jardinage ou les animaux mais s'avère affreusement maladroit avec tous ce qui est chaud. Lorsqu'ils sont immobiles, les Farfadets peuvent se changer en champignon, mais si on essaye de les manger ils redeviennent Farfadets.

    Fée :

    Petite créature à l'allure de femme mesurant près de six centimètres de haut et dotée d'une paire d'ailes semblable à celles d'un papillon. Elle aime la douceur et le calme, aprècie la musique et le bruit des rires mais déteste par desus tout les travaux manuels. Les Fées savent voler !

    Leprechauns :

    Proche parent des Gnomes, les Leprechauns sont légèrement plus petits et portent des habits vert pomme et une barbe rousse taillée en carré.  Le Lepréchaun est le moins farouche, le plus adorable des lutins.

    Ils vivent dans les vergers et les prairies et aiment s'occuper des animaux et des fruits. Ils sont de bonne compagnie et d'une grande générosité.  Cest un exellent violoneux,d'ailleurs de nombreuses réelles ballades sinspirent de ses coups d'archet.

    Gnome et Gnomide :

    Le Gnome fait environ un pied de haut, mais peut rétrécir pour se faufiler un peu partout. Il est musclé, noueux et large d'épaules. Une grosse tête posée sur les épaules, un front bosselé, il a les cheveux hirsutes et drus, comme sa barbe. Sa peau est très sombre. Ses yeux sont à la fois perçant et rêveurs. On dit que sa femme "la Gnomide" est encore plus petite que lui, admirablement belle, superbement vêtue, qu'elle marche en silence et qu'on entend que le bruit de ses pantoufles dont l'une est en émeraude et l'autre en rubis.

     Il est vêtu d'un capuchon de d'habits de cuir très solides ornés de pierres précieuses.dans les mines, ils travaillent les métaux et pierres précieuses qu'ils dégrossissent. ils ébauchent le travail que les nains orfèvres achèvent ensuite.

    Korrigan :

    Petits êtres à la peau jaune brune et aux long cheveux noirs, les Korrigans sont des cousins des Lutins. Mesurant près de sept centimètres, ils portent des chapeaux violet et des chemises rouges. Ils aiment l'eau et les marais et sont les seuls à savoir nager.

      

     Les Sylphes

    Les Sylphes ont une espérance de vie similaire à celle des elfes. C'est-à-dire que dix années chez un Sylphe correspondent au vieillissement d’un an chez un humain.

    Les Sylphes sont assez proches des elfes dans leur physique, quoi qu’un peu plus petit, ils dépassent rarement le mètre soixante-dix, ils sont assez élancés.

    Leur grande beauté et leurs traits fins font que les mâles s’attirent parfois les rires d’autres races mais la grâce qui les caractérise fait que bien souvent, a peine ont-ils fait un pas, les moqueries cessent.

    Les Trolls

     

    De toutes les créatures étranges, il en existe une au nom connu de tous, mais dont la représentation diffère d’une imagination à l’autre. Gigantesque ou minuscule, méchant ou pourvu de bonnes intentions, farceur ou guerrier…

    Il est bien difficile aux humains de décrire un troll car ils vivent en grande partie sous terre ou la nuit, craignant la lumière du jour qui les pétrifient ou les fait se gonfler subitement et éclater. Bien peu d’humains peuvent donc se vanter d’avoir vu un troll. C’est en fait essentiellement grâce aux petits tas de pierres assemblés par les trolls pour laisser trace de leur passage que l’on sait qu’ils existent et qu’ils vivent être .

    A priori, les trolls ne sont pas sympathiques, on se les imagine parfois petits, de 25cm à 1m, maigres, 2kg en moyenne, à la peau brunâtre, aux cheveux hirsutes, aux yeux sombres et peu accueillants, et plutôt enclins à faire de mauvaises blagues. Mais il arrive qu’on les décrive assez grands : de 1m20 à 3m, aux longs bras, mais aussi trapus, aux courtes jambes et plutôt rondelets. Ou encore, on se les représente comme de véritables géants . Barbus, ils sont aussi très laids, des boutons plein le visage, un gros nez, et sentent, paraît-il, très mauvais. Râblés et costauds, ils sont au combat d’une force impressionnante et sont célèbres pour de nombreux faits d’armes autour desquels sont organisés la plupart des rites et des fêtes.

    Les gobelins

    Les gobelins sont une race de petits êtres noirauds et taquins. Même si ils sont une race à part entière, les gobelins, semblablement aux Lutins, farfadets, Follets, doivent leur origine mixte à « l’ancestrale union » des Elfes noirs et des Elfes blancs. Profondément marqués par l’influence des chromosomes lumineux ou ténébreux de leurs géniteurs, ces embryons sont métissés de nanisme ou d’elfisme.


    1 commentaire
  • Les Farfadets

     

    Les Farfadets Membres éminent du Petit Peuple, le Farfadet est parfois appelé follet, car il apparaît de temps en temps sous forme de feu follet.

    D’un aspect physique plutôt mince mais robuste, ce sont des créatures malicieuses comme en témoignent leur regard pétillant d’espièglerie et leur bouche facétieuse. Au centre de leur visage au teint brunâtre et écrasé, reposent deux minuscules narines. De leur petite tête dépassent des oreilles pointues et un menton en galoche. Petit et velu, le farfadet ressemble à un vieillard ridé et ratatiné.

    Vêtu de vieux haillons de couleur sombre, il se promène cependant volontiers nu quand il n’est pas visible des humains. Un chapeau haut de forme agrémente souvent sa tenue rupestre.

    On n’est pas loin non plus du mot fada qui signifie «un peu fou» et qui caractérise bien le comportement des farfadets. Un comportement qui permet de les reconnaître et qui s’avère le plus souvent difficile à suivre dans une logique quelconque. Tantôt ils se révèleront d’ignobles gredins en pénétrant de nuit dans les fermes isolées, renversant pots et chaudrons, faisant tourner le lait ou encore enduisant les marches d’escalier de beurre frais.

    Tantôt ces esprits follets se transformeront en aide précieuse pour les gens de ferme. Ils rangeront la vaisselle, prendront soin des animaux ou encore faucheront les champs. Mais prenez garde à ne les récompenser que d’un bol de crème assorti d’un gâteau de miel car leur en offrir de trop les offenserait et les forcerait à quitter de suite votre maison !

     Ils logent quelque part dans le lieu qu'ils protègent, tantôt dans une grange abandonnée, dans un placard inutilisé, ou à l'intérieur des murs. Vous entendez des bruits étouffés la nuit? C'est peut-être un signe qu'un Farfadet hante votre maison.

    Braves et courageux, ces génies domestiques élisent une maison et y deviennent des fidèles et loyaux servants, car s’ils sont vêtus d’habits troués et douteux, ils adorent étrangement la propreté et s’évertuent à la maintenir dans les maisons en se vouant entièrement aux tâches ménagères. A la nuit venue, ils en garantiront alors le bon fonctionnement avec un sens des responsabilités aigu, tantôt en veillant sur les animaux, tantôt en faisant les moissons ou en assurant l’approvisionnement en vivres de la maisonnée. Se rendant indispensables, ils mettent un point d’honneur à terminer les tâches laissées inachevées par les domestiques de la maison. Ils seraient également doués pour réparer des outils ou des objets cassés.

    L’unique récompense attendue par le Farfadet pour tous ces services, se tient dans l’offrande des restes de nourriture et de temps en temps, pour son plus grand plaisir, dans un bol de crème, agrémenté d’un gâteau au miel.  Tenter de lui offrir autre chose que sa ration de crème serait une offense et un motif suffisant pour qu’il parte rendre ses services vers d’autres maisonnées. S’il est vexé, il peut se changer en véritable chenapan. Les ancêtres racontent qu’un farfadet, blessé par des critiques sur sa manière de faucher les blés, jeta toute la récolte au bas d’une falaise.

    Seuls êtres du petit peuple à être doués de paroles, ce sont des créatures intelligentes. Leur connaissance et leur compréhension du langage leur procure, par exemple, la faculté d’imiter des sons et des voix. Ils montrent aussi un talent exceptionnel pour le Yuka, un instrument de musique ressemblant en plusieurs points à la flûte de pan.

    Outre son courage légendaire qui lui donne une force inestimable, le farfadet trouve une puissance dans sa discrétion de déplacements et dans ses approches furtives. Il serait connu pour avancer aussi délicatement et aussi légèrement qu’un oiseau qui sautille et pour passer aussi inaperçu qu’une herbe folle dans les fougères. Si, en dépit de ses aptitudes hors du commun, il venait à être démasqué, le farfadet possède une carte supplémentaire dans son jeu qui réside en son pouvoir de disparaître instantanément. Enfin, il dispose du pouvoir de fabriquer un matériau semblable à de l’or. Mais attention, ce pouvoir est limité dans le temps, les reproductions de pièces d’or disparaissant au bout de quelques heures.

    Les farfadets mènent une vie saine et sans excès, se nourrissant de fruits et légumes, de poissons fumés, de flocons d’avoine et de lait.

    Les Fadets

    Petites créatures sauvages vivant sur les collines rocailleuses,les Fadets habitent dans des grottes ou sous des amas rocheux.Ces cousins des farfadets se plaisent à dérober les nouveaux nés dans les berceaux des humains.

    Autrefois beaucoup plus nombreux,ils cohabitaient volontiers avec les hommes,leur rendant même fréquemment de menus services.

    Aujourd'hui ils ne sont plus guère actifs et se terrent dans leurs grottes où ils sont particulièrement difficiles à observer.C'est ainsi qu'on trouve l'impressionnante grotte des Fadets à Verruyes [ Deux-Sévres].

     Lentrée de la grotte des Fadets avec ses deux orifices .


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique